Généralités

Digital learning : faut-il penser mobile first ?

20 juin 2017 • By

Vendredi 19 juillet, Tactileo organisait un webinaire sur le mobile learning que j’ai eu plaisir à animer. Retrouvez dans cet articles mes notes d’animation ainsi que le lien pour visionner le podcast de l’émission.

Digital learning : faut-il penser mobile first ?

Mettons-nous dans le contexte :

2016 marque un tournant dans les usages puisque pour la première fois en France, le nombre de connexions à Internet via un smartphone a dépassé celui via ordinateur.

Parallèlement à cela, on constate que les modalités d’apprentissages se diversifient pour plusieurs raisons :

  • Evolution des technologies
  • Transformation digitale des entreprises et des individus. Chacun vivent désormais connectés !

C’est dans ce contexte que le mobile learning se développe et devient un véritable enjeu pour les organisations et les individus.

Mais pourquoi au juste le mobile learning a t’il le vent en poupe ?

  1. L’acte de formation devient plus court… plus mobile !

Empiriquement et scientifiquement, on sait que notre attention diminue fortement après 10-12 minutes (sollicitations extérieures, que ce soit vos mails, les notifications mobiles, les appels, les réseaux sociaux…). Rajoutez à cela qu’il est désormais difficile de libérer des journées entières pour les dédier à une formation, c’est logiquement qu’on a pensé à des formats de formation plus courts.

Et le mobile se prête particulièrement à ces formats courts.

  1. La répétition pour favoriser l’acquisition

Je ne vous apprends rien si je vous dis que la répétition favorise l’acquisition. Et bien encore une fois, le mobile est particulièrement adapté pour la diffusion et la consultation de contenu courts, et donc périodique. Exemple : les applications d’apprentissages linguistiques telles que Babel ou Duolingo qui vous « poussent » du contenu régulièrement et vous incite à vous entrainer, parfois seulement quelques minutes, à grand coup de notifications.

  1. Le multi-média

Le mobile learning permet aussi de diffuser plusieurs supports médias pour un ancrage de connsaissances plus solide et plus profond (vidéo, audio, jeux, texte, quizz)

  1. INDIVIDUALISATION

Je vous en parlais lors du précédent webinaire : l’une des propositions de valeur de la formation digitale est l’individualisation des parcours. Une formation qui marche est une formation qui répond aux besoins et au profil de l’individu.

  1. L’ENGAGEMENT

Rappelez-vous qu’aujourd’hui avec notre mobile, on achète à manger, on réserve nos vacances, on commande un trajet uber, on joue, on cherche l’ame sœur, … parce que le mobile est devenu le prolongement de nous-même. Il est pratique, intelligent, connecté et nous permet ainsi d’obtenir immédiatement ce que l’on souhaite.

En suivant les comportements actuelles des individus, constamment branchés à leur smartphone, le mobile learning amène la formation là où ils souhaitent la trouver.

On se forme où on veut, quand on veut. Je prends souvent l’exemple de la volonté des nouvelles générations de vouloir tout, tout de suite. N’allez pas leur demander d’attendre 6 mois une formation qu’ils peuvent trouver tout de suite sur leur mobile

 

Alors vous l’aurez compris, selon moi le mobile learning n’est pas un gadget et encore moins une mode. C’est véritablement un moyen indispensable pour apprendre.

Et le négliger lorsque vous souhaitez déployer un dispositif de formation serait une erreur.

Donc pensez Mobile First. Et pour cela, pensez-vos scénarios de formation avec des capsules courtes, riches de différents multimédias, individualisées et aussi accessibles en toutes situations (mode déconnecté par exemple)

 

Pour revisionner le webinaire, cliquez-ici !