Généralités

OuiAreMakers : le réseau social des Makers !

3 décembre 2015 • By


Dans la continuité de l’article présentant le phénomène des FabLabs, celui-ci est consacré à un autre phénomène, encore plus étendu : celui du DIY. What ?! Le DIY pour Do It Yourself ne concerne pas exclusivement le numérique ou la culture geek. Il est beaucoup plus large et concerne aussi bien la décoration, l’habillement, la création artistique, la mécanique, la cuisine…

Pour Neil Gershenfeld (physicien et informaticien, professeur au MIT et créateur du concept de FabLab), les FabLabs font suite à l’Internet : « Comme le web collaboratif 2.0 a démocratisé les outils de partage, d’édition et de création et permis à des millions d’utilisateurs de devenir « acteurs », la fabrication numérique et personnelle doit permette au plus grand nombre de devenir « auteur » des technologies. ».

Et bien pour le DIY, c’est justement le web collaboratif 2.0 qui a remis à la mode une pratique vieille comme le monde. Partout fleurissent des blogs, des associations, des tutoriels, tous dédiés au « faire soi-même », avec un seul crédo : Être acteur plutôt que consommateur ! Et avec le partage, on est passé du DIY (faire soi-même), au DIWO (Do It With Others) et même au DIT (Do It Together).

OAM – OUI ARE MAKERS !

Et au grand regret des adeptes, la grande majorité des sites web qui permettent aux passionnés de partager leurs réalisations étape par étape sont soit en anglais, soit spécialisés sur une activité. Et un petit peu comme François Mocq a su fédérer une communauté francophone du Raspberry Pi sur son site framboise314.fr, l’explosif Ouiaremakers.com se positionne pour réunir les makers allergiques à l’anglais, sur une plateforme généraliste, où les maîtres mots sont Ouverture et Partage !

Nous sommes ce qu’on appelle communément des bricoleurs, des créatifs, des bidouilleurs. En anglais il y a un mot génial pour rassembler tous ces termes en un seul : nous sommes des “makers”, qui vient du verbe faire, fabriquer.

Avec ouiaremakers.com, il est à présent possible pour chacun de partager ses idées et projets très facilement en ligne. Le site souhaite rassembler tous les créatifs, bricoleurs, inventeurs en leur permettant de partager leurs réalisations étape par étape pour permettre aux autres membres de pouvoir refaire le projet à leur tour. Chacun peut ainsi s’enrichir des idées et de l’inventivité des autres membres. Très concrètement, il suffit de s’inscrire sur le site afin de pouvoir publier ses tutoriels. Comme sur un réseau social, les membres peuvent se suivre, “liker” et commenter les projets, partager des infos sur les évènements ou des astuces sur le forum.

Une plateforme de partage de projets, sorte de Facebook des « gens qui fabriquent des choses » : une première en France

Le chiffre est impressionnant : 80% des français revendiquent des pratiques de Do it Yourself (faire soi-même, réparer, fabriquer, bricoler, etc)*. La jeune start-up OuiAreMakers.com basée entre Paris et Lille lance le premier réseau social qui facilite le partage d’idées et connecte entre eux tous ceux qui aiment créer, inventer, faire des choses avec leurs mains.  

*Etude publiée en septembre 2015 par l’Observatoire Société et Consommation. (lien : http://www.lobsoco.com/faire-soi-meme-avec-les-autres/)

Le site est accessible à tous, aussi bien aux individus qu’aux associations, salons, fablabs, communautés créatives qui utilisent la plateforme pour animer leurs communautés. Pour celà, la jeune start-up a pensé à tout : un service d’espace communautaire réservé à chaque fablab (ou lieu de fabrication, ou association) dans lequel il peut rassembler les projets documentés par les Makers eux-mêmes. Exemple : http://ouiaremakers.com/fablab/. Je trouve cette approche fabuleuse puisque jusqu’ici il était non seulement compliqué d’identifier d’autres Makers, à moins de vouloir et de pouvoir rejoindre une association locale au nombre limité, mais en plus ces communautés avaient du mal à « exister » et à « fédérer ». Avec OAM, elles disposent d’un espace de partage, mais aussi d’un espace communautaire pour échanger, organiser, challenger…

Et justement, le challenge, il en est question sur Ouiaremakers.com, puisque régulièrement sont organisés des concours thématiques afin de faire ressortir le génie des passionnés et les inciter à partager leurs créations en faisant le grand écart de la techno à la cuisine, en passant par le tricot et le bricolage ! Car être maker c’est un etat d’esprit et non une activité unique !

Mais qui sont-ils ?

Je suis toujours curieux de connaître les origines d’un projet, d’autant plus quand il touche à l’apprentissage, l’éducation, le partage. Je me suis donc intéressé à savoir qui se cachait derrière OAM. Nos makers se nomment Xavier, Matthias et Hortense.

Makers

Ce qui est phénoménal dans le DIY c’est que c’est accessible à tout le monde, quels que soient les âges, les finances, les expertises etc. Par contre ce que nous trouvions très dommage c’est que ce soit encore compliqué de partager ses idées et réalisations sous la forme de vrais tutoriels en ligne. De la cuisine à la technologie en passant par la couture ou l’impression 3D, nous sommes tous des makers! On a donc voulu casser cette barrière et permettre à chacun de partager très facilement ses idées et projets.

Matthias, co-fondateur de OuiAreMakers.com.